Profitons de la fermeture des écoles…pour écouter les oiseaux ! Spéciale dédicace aux écoliers du Haut-Bréda, d’Alsace et de Navarre.

Bonjour !

Je m’appelle Pierre, je travaille à l’Office National des Forêts comme garde forestier sur la commune du Haut-Bréda.

En plus de m’occuper des coupes de bois, des différents travaux d’entretien, et de surveiller la santé des arbres, et d’étudier les avalanches et les chutes de blocs… je suis ornithologue. J’étudie les oiseaux.

En réalité, je suis passionné par tout ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas, ou du moins, en apparence : les rochers, la terre, les ruisseaux, le vent, la neige, la météo etc.

C’est le hasard des rencontres qui m’a mené vers les oiseaux.

Les voir, les écouter, les connaître, chercher à les comprendre ou tout simplement les regarder vivre.

Je vais, au fil de ces petites chroniques, te parler de quelques espèces que tu pourras observer depuis ta maison ou ton jardin. Si tu n’arrives pas à les voir tu pourras au moins les entendre.

À toi d’ouvrir grand tes yeux et tes oreilles. Un peu de patience et le tour sera joué.

Le Rougequeue noir – (Phoenicurus ochruros) Famille des Muscipapidés

Le Rougequeue noir, tu connais ?

C’est un petit oiseau de couleur sombre. La femelle Rougequeue est marron et le mâle est noir avec deux tâches blanches sur les ailes. Tous deux ont la queue orange-rouge, et elle bouge tout le temps. On dirait qu’elle frétille.

Son bec pointu lui sert à attraper les insectes dont il se nourrit.

On peut le trouver, et surtout l’entendre, partout en France du moment qu’il ne fait pas trop chaud et qu’il y a un rocher, un toit, un piquet, d’où il pourra surveiller les alentours et chanter ! De la côte Atlantique jusqu’aux sommets de plus de 3000 mètres d’altitude !

Voici le chant du mâle :

Et voici les cris de contact émis par le mâle et la femelle :

Le matin, c’est en général le premier oiseau à chanter. En ce moment, il chante avant 6 heures du matin au point du jour et je l’ai même entendu plus tôt, vers 4 heures du matin. C’est vrai que la lumière du lampadaire reste allumée toute la nuit et que ce n’est pas la seule espèce à être perturbée par l’absence de nuit noire (pollution lumineuse).

Au printemps, comme beaucoup d’êtres vivants, le Rougequeue noir commence sa reproduction. Pour faire son nid, il cherche un endroit bien caché. Dans la nature, il choisira un trou plus ou moins fermé, mais tu pourras le trouver sous un toit, bien à l’abri !

Une fois qu’elle a terminé son nid en forme de bol, la maman Rougequeue dépose 4 à 6 œufs blancs et brillants. La couvaison durera environ 13 jours. Les petits Rougequeue noirs seront nourris au nid, puis encore après quand ils tiendront sur leur pattes sans savoir bien voler.

En automne, quand les insectes se font rares et disparaissent, la famille Rougequeue noir entreprend un voyage vers les régions plus chaudes du pourtour de la Méditerranée, où la nourriture reste abondante. C’est la migration.

Voilà, ils sont partis. Il n’y plus qu’à attendre le printemps prochain !

vous pouvez écouter aussi ici

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Quelle belle idée de continuer cette journée de découverte de nos voisins les Oiseaux…

  2. depuis 2 ans sous mon toit dans une aeration un couple de rouges queues nichent et ont 2 portees .ce sont des oiseaux tres intelligents.j ai un chat qui au debut lorgnait les parents qui venaient nourrir leurs bebes.mais avev l agressivite des parents pour defendre leur nid, il ne s y attaque plus.j arrive presque a communiquer avec eux et ils m appochent quand la premiere portee est partie en 2 jours il fallait voir l accompagnement des parents.je les adorre.pourvu qu ils reviennent l annee prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *