Bonjour à tous,
l’été est au beau!
Notre petite séance détente autour du barbecue de la maison de la nature était un vrai moment de plaisir. Vous voulez un scoop? Certains ont même rebaptisé la « Maison de la Nature » « la Maison de la Radio »
Réunion Radio sous le soleil à la maison de la nature
Je profite de ce mail pour souhaiter la bienvenue dans l’équipe de la radio à Paul Joseph Nicolas Jolais – bravo aux parents – qui a fait sa première interview lundi dernier. Il faut avouer que le son n’était pas très clair, du coup on n’a pas tout compris.
La radio, ça marche. Un ordinateur tourne maintenant en permanence dans les locaux de Radio Fond de France. Le système est presque stable, les recherches avancent sur l’organisation de la transmission et l’agencement de la diffusion du fil d’écoute. Notre principale préoccupation  maintenant : trouver le logiciel le plus approprié pour la répartition de ce qui se passe « à l’antenne » dans le fil d’écoute …. C’est un peu technique mais absolument indispensable. Nous allons installer un deuxième ordinateur dans les locaux pour permettre des manipulations sans forcément toucher au PC transmetteur.
Attention, nous avons déjà des auditeurs. Bon, ok, ils ne sont pas très nombreux mais d’origines très variées et ils sont là! Une liste de lecture d’environ 300 morceaux de musique tourne en boucle, entrecoupés des jingles déjà mis en ligne. Je vous invite à commencer ou à continuer à nourrir le bazar, toutes les musiques sont les bienvenues. Les reportages en cours vont bientôt pouvoir être mis dans le fil d’écoute sous la forme que vous voulez et la durée que vous préférez! c’est pas beau ça?!
La page d’accueil du site www.radiofonddefrance.fr , pierre angulaire de l’accueil des auditeurs ou passagers,  a bien avancé et attend vos commentaires, idées, appréciations ou critiques. On est d’accord, c’est étrange de commencer par faire du visuel pour ouvrir une radio. Mais n’oubliez pas que nous sommes une web’radio – ce qui veut dire que nous passons à 90% par un ordinateur commun qui affiche les informations à l’écran avant que le son n’arrive à l’oreille !
Brice et Sylvie attendent avec une grande impatience vos avis!
La préfecture se fait attendre, je ne sais pas si notre radio commence déjà à déranger. Ce serait très drôle tout de même. Mais pour le moment pas de nouvelles de la déclaration d’ouverture de l’association. Affaire à suivre.
Je vous propose un rendez-vous début août pour que nous finalisions ensemble toutes ces questions Il faudra aussi  élaborer « la grille »: quelles émissions, quels rendez-vous, quel type de radio, quel type de musique, quels reportages, à quel rythme? C’est à dire à quoi devrait ressembler à terme le contenu de radiofonddefrance.fr
Bonnes ondes à tous et que la vie vous soit douce!
Thomas

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Bonjour, lointains habitants du Fond de France ,
    J’écoute avec grand plaisir l’émission qui vous est consacrée sur France Inter en ce 13 juillet 2014 : l’imagination vagabonde lorsqu’on explore des lieux qui sont le bout, la fin de quelque chose , on a envie d’aller y voir pour découvrir si vraiment il n’y a rien au-delà ?…
    Cela me rappelle un film écrit par Bernard Clavel , homme du terroir de Château-Chalons : il y décrit un ancien légionnaire qui s’aventure dans un village où son irruption suscite le trouble . Et au fond de ce village, il y aurait un chemin qui ne mène nulle part … et bien sûr il va y voir …
    Permettez-moi de vous signaler ce téléfilm dont l’atmosphère évoque pour moi certains des thèmes traités dans l’émission d’aujourd’hui .
    Cordialement, Nicole Trabaud
    TELE 70
    27 février 2012
    LEGION
    legion.jpgTéléfilm de 95 minutes
    Première diffusion : vendredi 3 mars 1972 à 20h30 sur la 1ère chaîne
    Réalisation : Philippe JOULIA
    Adaptation et dialogues de Bernard CLAVEL de l’Académie GONCOURT d’après une de ses nouvelles
    Musique : André CHAMOUX
    Distribution :
    Pierre TRABAUD (Légionnaire Lafond)
    Béatrice AUDRY (Léonie)
    René LEFEVRE (Toine)
    Gilles GWIZDEN (René)
    Germaine LEDOYEN (Mme Bertrand)
    Denis BRIDET (Mme Magnin)
    Maurice BOURBON (Magnin)
    Jean MOSSAT (Adrien)
    Jacqueline FONTAINE (Antoinette)
    Jean-Pierre MOUTIER (ouvrier agricole)
    et
    Raymond BARNIS
    Jean GOINE
    Marie-Louise EBELI
    Suzanne CHAVANCE
    La chienne AGATHE
    Les habitants de Courbette près de Château-Chalon
    Thème : en 1960, dans un petit village du Jura et à Lons-le-Saunier, un légionnaire qui vient d’être démobilisé prends la route. Il arrive dans un petit village au fond d’une vallée perdue. Après s’être lié avec les habitants, il trouve cependant une fin tragique.
    Commentaires : ce téléfilm inspiré d’une nouvelle de Bernard CLAVEL prix Goncurt 1968 à qui on devait pour la télévision L’ESPAGNOL illustre une fois encore les rapports d’amour et de haine entre des habitants repliés sur eux-même et un homme venu d’ailleurs. Si celui qui vient d’ailleurs est rejeté, c’est parce qu’il porte un regard neuf sur les êtres et les choses et met au jour ce que l’on tentait désespérément de garder caché comme dans le film de John STURGES UN HOMME EST PASSE avec Spencer TRACY.
    Si la réalisation de Philippe JOULIA est un peu plate et le rythme assez lent, l’interprétation de Pierre TRABAUD est tout-à-fait remarquable. D’un geste, une attitude ou un regard, il parvint à en dire plus que dans dix discours. Cet acteur très rare tant au cinéma qu’à la télévision n’a tourné qu’une dizaine de films dont ANTOINE ET ANTOINETTE, UN RENDEZ-VOUS DE JUILLET ou encore LE DEFROQUE aux côtés de Pierre FRESNAY. Il est ici bien entouré par René LEFEVRE, toujours savoureux, et Béatrice AUDRY, trés émouvante, et de la petite chienne AGATHE, personnage essentiel en qui la critique Janine BRILLET voyait (sic)  » une jeune actrice pleine de naturel » (TELE 7 JOURS n° 620 du 11 mars 1972)

    1. merci Nicole pour ton commentaire,
      on va tout de suite aller voir ce téléfilm avec curiosité et gourmandise.
      a très bientôt sur le sujet.
      Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *