On aurait tendance à dire qu’il faut toujours être poli, bien propre, et ça, de plus en plus… Or il y a de vraies colères, de belles colères. Et lorsqu’on leur donne voix, par exemple sur un air de guitare, et bien, elles peuvent devenir créatives et superbes et ça, même avec des gros mots, on vous le garantit ! Voici un petit bijoux de confinement à écouter sans modération, écrit et interprété par Mathieu : Les Doigts du Cul. 

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *