La fin d’une histoire signe la naissance d’une autre, encore inconnue, et cependant déjà riche de la précédente. Voici donc, la cinquantième et dernière chronique du Corona Vilain… orchestrée et enregistrée d’une traite par l’équipage de confinés de Radio Fond de France.

… Et demain, jour 1 d’une nouvelle aventure, la der des der, petit bonbon acidulé : un florilège -best of pour nos amis anglophones, de 49 moments de vies partagés. Merci à tous les participants, connus et inconnus. Enjoillez, enjoillez ! et prenez soin de vous.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Merci pour vos chansons douces du soir, délices sucrées-salées, harmonie de vos voix si proches ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *